Club des collectionneurs en Arts Visuels de Québec

Une sculpture de 100 000 $ pour l’Esplanade du quai Paquet

Par :-Pierre Duquet_pierre.duquet@tc.tc _pour le journal le Peuple de Lévis

image

ART PUBLIC. Tout projet de construction d’un bâtiment ou d’un site bénéficie d’une aide financière du Gouvernement du Québec pour permettre l’intégration des arts dans un lieu public. Il en va ainsi pour l’Esplanade du quai Paquet qui recevra, l’automne prochain, l’œuvre de l’artiste François Mathieu.

C’est dans le cadre d’un concours assujetti à la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics que l’artiste de Saint-Sylvestre de Lotbinière, François Mathieu a été sélectionné pour son œuvre «Les fûts». Le Peuple a joint l’artiste pour en apprendre davantage.

M. Mathieu n’en est pas à ses premières armes dans le domaine, il a plusieurs œuvres, intérieures et extérieures, dans l’est du Québec notamment. D’ailleurs, il va prochainement procéder à une installation au quai de Matane, près de la nouvelle passerelle d’embarquement donnant accès au nouveau navire de la Société des traversiers du Québec.

«Lorsqu’on est allé rencontrer les gens de Lévis pour mon projet, explique-t-il, ils nous ont fourni un historique bien détaillé du quai Paquet.»

L’œuvre prend forme à Inverness

M. Mathieu ne tenait pas à présenter la maquette complète de son œuvre. Il n’en montre que l’un de ses éléments. Les diverses pièces sont actuellement en préparation pour le moulage à l’Atelier du bronze d’Inverness. Voici cependant ce qu’il en dit dans sa présentation.

«Si les fûts semblent chaque jour en proie à de nouvelles rotations, la station à peu près verticale évoque un fébrile équilibre. Semblant simplement déposées sur le sol, les figures graciles se tiennent en oblique, en négociation avec un monde qui change et changera encore.»

En entrevue, l’artiste y va d’une seconde explication.

«Ce sont des pièces qui ont l’air d’être simplement déposées au sol, mais que c’est très improbable que ça tienne debout, expose-t-il. Je voulais parler de mobilité et en même temps de stabilité.»

En ce qui concerne le coût de l’œuvre, il ne faut pas penser que la somme de 106 385 $ (taxes incluses) revient en presque totalité à l’artiste. Le devis comprend les frais de moulage, de fonderie, d’installation ainsi que les honoraires d’ingénieurs en structure.

François Mathieu estime pouvoir procéder à l’installation de sa sculpture «Les fûts» en septembre prochain.

 

 

Mathieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *