Club des collectionneurs en Arts Visuels de Québec

Le dernier amour de Borduas

Dès 1954, six ans après la publication de son manifeste Refus global, le peintre Paul-Émile Borduas, séparé de sa femme et en exil à New-York, puis à Paris, tient une correspondance intime, jusqu’ici inédite, avec une compatriote rencontrée à Montréal.

https://www.pressreader.com/canada/le-soleil/20180502/282089162391907

https://www.facebook.com/ClubCAVQ/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *